Présentation PowerPoint

Présentation PowerPoint

Marx, thoricien du capitalisme Christian Deblock Pol. 1900 Schumpeter, un admirateur critique Lanalyse marxiste est la seule thorie conomique authentiquement volutionnaire que la priode ait produite (Schumpeter, Histoire de lanalyse conomique, Tome II, p. 92) Il fut le premier conomiste de grande classe reconnatre et enseigner systmatiquement comment la thorie conomique peut tre convertie en analyse historique et comment l'expos historique peut tre converti en histoire raisonne Schumpeter, Capitalisme, socialisme et dmocratie, p. 63 1818 - 1883

1. 2. 3. 4. Lidologie allemande (avec Engels) 1844 Le manifeste communiste (avec Engels) 1848 Travail salari et capital 1849 Introduction gnrale la critique de lconomie politique 1857 5. Salaire, prix et profit 1857 6.

Le Capital Tome 1. 1867 Marx, critique de lconomie politique Le but final de cet ouvrage est de dvoiler la loi conomique du mouvement de la socit moderne (Le Capital, Prface la premire dition allemande) Unit de luvre Un projet politique soutenu par une uvre scientifique : 1. 1. Trouver les vraies lois du dveloppement conomique pour montrer linluctabilit du socialisme / communisme 2.

Rechercher les causes de lexploitation et de lalination humaines 3. La mthode scientifique : cest dans luvre des conomistes quil va la chercher. Ricardo Une conception dun monde en progrs 2. 1. Le progrs technique source de libration humaine 2. Le systme bourgeois (le mode de production capitaliste / le capitalisme) nest quune tape dans lhistoire de lhumanit, la plus avance. Un monde en conflit dans la rpartition des richesses

3. 1. Pas dans lchange, mais dans la production que les ingalits (exploitation) apparaissent, se dveloppement et se reproduisent 2. Contrle des moyens de production Un systme qui se reproduit 4. 1. Un ordre conomique 2. La concurrence, contrainte externe

Deux dbats centraux Trois questions la fois scientifiques et politiques : 1. 2. 3. Comment analyser les socits dans leur mouvement ? Comment expliquer lexploitation alors quelle est invisible ? (Le contrat volontaire) Comment expliquer la fin du capitalisme alors quil se reproduit et slargit sans cesse ? Thorie de lhistoire Point de dpart : 1. 1. la critique de la thorie idaliste de lhistoire (les ides mnent le

monde) 2. La conception de lhistoire de Marx est fort diffrente de celle de List et de lcole historique allemande (stade de dveloppement) Les institutions refltent les structures de classe de la socit, lesquelles sont dtermines par la production, plus prcisment par la production et la faon de produire. 2. 1. Les institutions sont des superstructures de la structure conomique 2. Lvolution historique est dtermine par lvolution conomique

Les relations sont par nature antagoniques 3. 1. 4. 5. Lhistoire est lhistoire de la lutte des classes Marx intgre la sociologie et lconomie, lhistoire et le dveloppement conomique Concept central : mode de production Les stades historiques Le concept de mode de production 1. 1.

Le mode conomique de production : les forces productives : le travail et les moyens de production 2. Les rapports sociaux de production Le progrs technique, moteur de histoire conomique 2. 1. Regarder lhistoire partir du prsent 2. La bourgeoisie rvolutionnaire La lutte des classes, moteur de lhistoire sociale 3.

1. La contradiction fondamentale : accumulation prive toujours plus grande entre les mains dune petite poigne de propritaires vs la masse toujours plus grande des non possdants Le rsultat gnral auquel j'arrivais et qui, une lois acquis, servit de fil conducteur mes tudes, peut brivement se formuler ainsi: dans la production sociale de leur existence, les hommes entrent en des rapports dtermins, ncessaires, indpendants de leur volont, rapports de production qui correspondent un degr de dveloppement dtermin de leurs forces productives matrielles. L'ensemble de ces rapports de production constitue la structure conomique de la socit, la base concrte sur laquelle s'lve une superstructure juridique et politique et laquelle correspondent des formes de conscience sociales dtermines. Le mode de production de la vie matrielle conditionne le processus de vie social, politique et intellectuel en gnral. Ce n'est pas la conscience des hommes qui dtermine leur tre; c'est inversement leur tre social qui dtermine leur conscience. un certain stade de leur dveloppement, les forces productives matrielles de la socit entrent en contradiction avec les rapports de production existants, ou, ce

qui n'en est que l'expression juridique, avec les rapports de proprit au sein desquels elles s'taient mues jusqu'alors. De formes de dveloppement des forces productives qu'ils taient ces rapports en deviennent des entraves. Alors s'ouvre une poque de rvolution sociale. Le changement dans la base conomique bouleverse plus ou moins rapidement toute l'norme superstructure. Prface, Critique de lconomie politique Le mode de production Mode de production Forces productives Forces de travail Moyens de production Rapports sociaux de production

Laccumulation du capital Trois ides centrales : 1. Le circuit incessant du capital 2. Le profit trouve son origine dans la production 3. Le dbat du temps : la valeur-travail. Travail est homogne et hypothse de concurrence parfaite Le profit et la rpartition des richesses Quatre approches possibles 1. Thorie de labstinence : le profit (intrt) est le rsultat futur dune pargne (abstinence de consommation) ralise dans le prsent

2. Thorie ricardienne du cost + 3. Thorie des socialistes ricardiens : profit est du travail nonrmunr 4. Marx : La thorie de lexploitation l'ouvrier obtient la pleine valeur de son potentiel de travail . La plus-value est la diffrence entre la valeur cre et la valeur paye. Mais une fois que les capitalistes ont acquis ce stock de services potentiels, ils sont en mesure de faire travailler l'ouvrier davantage d'heures - de lui faire rendre davantage de services effectifs -qu'il ne serait ncessaire pour produire un tel stock de services potentiels. Ils peuvent donc prlever, dans ce sens, davantage d'heures effectives de travail qu'il n'en ont payes. Comme les produits ainsi obtenus sont gale ment vendus un prix proportionnel aux heures ouvres consacres leur production, il existe une diffrence entre les deux valeurs - tout au moins dans le cadre de fonctionnement inhrent la loi marxiste des valeurs - et cette diffrence est invitablement attribue au capitaliste, de par le jeu du mcanisme des marchs capitalistes. Ainsi se dgage la plus-value (Mehrwert) (Schumpeter, Capitalisme, socialisme et dmocratie, p. 45) La richesse des socits dans lesquelles rgne le mode de production capitaliste s'annonce comme une immense

accumulation de marchandises . L'analyse de la marchandise, forme lmentaire de cette richesse, sera par consquent le point de dpart de nos recherches. (Le Capital, Livre 1, Chapitre 1) Le circuit conomique 1. Laccumulation du capital : A A A .. 2. A 3. 4. Processus de production Processus de

production M M M : valeur cre Processus de ralisation A Processus de ralisation M* M* : valeur ralise Le taux de plus value A=M=C+V M = (C + V) + Pl TEXP = Pl / (C + V) = (Pl / V) * (V/ (C + V))

A : capital ; M : Marchandise C = Capital constant (quipement, matriel, intrants, etc.) ; V = Capital variable (salaires) ; Pl.= Plus-value Deux citations Le capital ne peut se multiplier qu'en s'changeant contre de la force de travail, qu'en crant du travail salari. La force de travail de l'ouvrier salari ne peut s'changer que contre du capital, en accroissant le capital, en renforant la puissance dont il est l'esclave. L'accroissement du capital est par consquent l'accroissement du proltariat, c'est--dire de la classe ouvrire. Travail salari et capital, Classiques des sciences sociales, p. 29 Quand on dit: Les intrts du capital et les intrts des ouvriers sont les mmes, cela signifie seulement que le capital et le travail salari sont deux aspects d'un seul et mme rapport. L'un est la consquence de l'autre comme l'usurier et le dissipateur s'engendrent mutuellement.

Tant que l'ouvrier salari est ouvrier salari, son sort dpend du capital. Telle est la communaut d'intrts tant vante de l'ouvrier et du capitaliste. Travail salari et capital, Classiques des sciences sociales, p. 30 Une conception dynamique du dveloppement Le taux de profit (daccumulation) est la raison dtre du capitalisme. Cest aussi son talon dAchille. Le physicien pour se rendre compte des procds de la nature, ou bien tudie les phnomnes lorsqu'ils se prsentent sous la forme la plus accuse, et la moins obscurcie par des influences perturbatrices, ou bien il exprimente dans des conditions qui assurent autant que possible la rgularit de leur marche. J'tudie dans cet ouvrage le mode de production capitaliste et les rapports de production et d'change qui lui correspondent. L'Angleterre est le lieu classique de cette production. Voil pourquoi j'emprunte ce pays les faits et les exemples principaux qui servent d'illustration au dveloppement de mes thories.

Le pays le plus dvelopp industriellement ne fait que montrer ceux qui le suivent sur l'chelle industrielle l'image de leur propre avenir. Prface, de la premire dition allemande, Le Capital Le dveloppement conomique (La croissance et) le dveloppement conomiques Schumpeter : 1. 2. 3. Les thories de ltat stationnaire. La vision pessimiste : lpuisement progressif des capacits dinnovation et de dveloppement, et volution vers un tat stable (reproduction) (Malthus, Ricardo, Mill) Les optimistes (List) : capacit cratrice du capitalisme et potentiel dexpansion

Marx : Marx relie le dveloppement linvestissement et au dveloppement des forces productives. In his general schema of thought, development was not what it was with all other economists of that period, an appendix to economic statics, but the central theme. And he concentrated his analytic powers on the task of showing how the economic process, changing itself by virtue of its own inherent logic, incessantly changes the social frameworkthe whole of society in fact. We have already dwelt on the grandeur of this conception (Schumpeter) Un systme en mouvement Le mode de production capitaliste nest pas un systme stationnaire 1. 1. La concurrence pousse les capitalistes investir sans cesse, inventer, trouver de nouveaux marchs, de nouveaux produits, de nouvelles techniques de production

2. Les entreprises doivent suivre, sadapter ( Marche ! Marche ! , dira Marx) 3. Le systme se reproduit sans cesse autant quil slargit et se transforme Les crises, des pannes rgulires, violentes mais ncessaires. 2. 3. 1. Une thorie endogne des crises conomiques

2. Les crises ne sont pas un simple accident Lvolution capitaliste finira par disloquer les institutions Une citation de Marx Nous voyons ainsi comment le mode de production, les moyens de production sont constamment bouleverss, rvolutionns; comment la division du travail entrane ncessairement une division du travail plus grande, l'emploi des machines, un plus grand emploi des machines, le travail une grande chelle, le travail une chelle plus grande. Telle est la loi qui rejette constamment la production bourgeoise hors de son ancienne voie et qui contraint toujours le capital tendre les forces de production du travail, une fois qu'il les a tendues, la loi qui ne lui accorde aucun repos et lui murmure continuellement l'oreille: Marche! Marche! Travail salari et capital, p. 38

Largument de Karl Rodbertus Le progrs technique, facteur de progrs, moteur de laccumulation, mais aussi destructeur de travail productif (larme de rserve) 1. Des petites crises aux grandes crises 2. 1. La baisse tendancielle du taux de profit 2. Les petites crises : surproduction, sous-consommation et suraccumulation

3. Le rquilibrage du systme 4. Les grandes crises : les forces profondes 1. 2. Les nouveaux marchs : extrieur / imprialisme Les nouveaux produits Conclusion : critiques 1. 2. 3.

4. 5. La thorie de lexploitation nest pas soutenable. Cela impliquerait que le travail puisse tre produit de manire rationnelle comme nimporte quelle autre marchandise. Marx distingue entre la force de travail la marchandise et le travail lunit de mesure mais cela ne tient pas la route. Lide selon laquelle seul le travail cre la richesse est galement errone. Autre ide errone : la monnaie-marchandise (vs Monnaiecrdit) Marx est enferm dans son projet politique : dmontrer linluctabilit du communisme. Il reste nanmoins un grand thoricien du capitalisme, un pionnier de la croissance conomique, un observateur critique de son temps et un grand intellectuel.

Recently Viewed Presentations

  • Geometric Modeling with a-Complexes

    Geometric Modeling with a-Complexes

    Geometric Modeling with a-Complexes SPEAKER: Bart H.M. Gerritsen (TNO) Klaas van der Werff (DUT) Remco Veltkamp (UU)
  • Pattern of Canada's Landforms - Welcome to Ms. Duff's ...

    Pattern of Canada's Landforms - Welcome to Ms. Duff's ...

    The Pattern of Canada's Landforms. What you need know: 1. Canada has . three. basic types (shapes) of landforms. 2. They are not random features; they form a pattern that can be explained by the processes or forces that created...
  • ALL ABOUT E-MAILS - Primary Resources

    ALL ABOUT E-MAILS - Primary Resources

    ALL ABOUT E-MAILS WHAT IS IT? Email or e-mail is short for electronic mail. It's a modern method of: transmitting data, text files, digital photos, and audio and video files from one computer to another over the internet.
  • Implementation - Texas Tech University

    Implementation - Texas Tech University

    Strategy Implementation & Governance Dr. Payne (9) What is Strategy Implementation? The sum total of the activates and choices required for the execution of a strategic plan - it is the process by which strategies are put into action through...
  • S.M.A.R.T Goals

    S.M.A.R.T Goals

    Examples of S.M.A.R.T. Goals. John will become more involved in his daughter's life. Vs. John will become more involved in the life of his daughter by picking her up from school and helping her with homework on Monday & Wednesday...
  • Obstetrik - Speam

    Obstetrik - Speam

    Sygehistorier Ditte D med nyopdaget diabetes Andrea med smerter Sanne med arbejdsmiljø og tidl fødselsdepression Christine med epilepsi Birte med tidl. hellp Den 25 årige pædagogstuderende Den 28 årige kontorassistent Serbiske Amanda Sygehistorie Tenna 2 Tenna (hyperemisis) 29 år venter...
  • StarMED Product Overview TM Version 1.3 Confidential StarMED

    StarMED Product Overview TM Version 1.3 Confidential StarMED

    - Siemens, Newbridge and Starvision offered a comprehensive and world class solution by combining their respective expertise and product portfolios Note to Speakers: Collectively, Starvision/Newbridge and Siemens provide one of the most comprehensive clinical telemedicine solutions available on the market.
  • Human Factors: Threat & Error Management

    Human Factors: Threat & Error Management

    [email protected] or 707-968-5109 if you have any questions or need additional information. Our open-enrollment training schedule for Human Factors and Force Encounters courses is located on our website. We are also available for in-house sessions for your department or agency....