Transcription

Défis de la digitalisation des servicesfinanciers dans le contexte du COVIDen RDC :Opportunités à saisir et rôle de l’EtatCongolaisDécembre 2020

2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC2

SommaireRappel de la performance observée dans le secteur bancaire congolais03Impacts de la crise sanitaire sur les banques, les télécoms et les fintechs04Défis à relever en matière de digitalisation05Opportunités à saisir06Rôle de l’Etat07Leçons tirées de l’événement business en ligne du 17 Septembre 2020sur la digitalisation des services financiers organisé par Congo BusinessNetwork08Impacts de la crise sanitaire sur les banques, les télécoms et les fintechs09 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC3

Aperçu sur les performances observées par les acteurs bancaireset les télécoms ; et apport des FintechsPerformance observée dans le secteur bancaire congolaisUne croissance soutenue des dépôts et des créditsGrâce notamment à une stabilisation de la parité CDF/USD, les acteurs du secteur bancairecongolais ont démontré une fois de plus leur capacité à collecter plus de dépôts auprès deleur clientèle pour l’exercices 2019.En effet, après une cadence de collecte ralentie l’année précédente, 2019 a été marquée parune croissance à deux chiffres des ressources collectées, passant de CDF 7 078 à CDF 9 725milliards (37%).Il en va de même pour les crédits accordés à la clientèle, qui ont augmenté concomitammentà l’envolée des dépôts, affichant une croissance vigoureuse chiffrée à 27% entre 2019 et2018, mettant ainsi un terme au gel des crédits observé entre 2016 et 2017.Un secteur fragmenté et dominé par les banques dites « locales »Avec des profils très différents les unes des autres (internationales, locales, panafricaines, àréseaux, corporate, etc.), des approches qui divergent foncièrement en matière demanagement, de gouvernance, mais également en matières de gestion et d’appétence auxrisques, les banques commerciales dites « locales » poursuivent leur domination lorsque l’onprend en considération l’ensemble des grands agrégats bancaires, même si les banquespanafricaines les talonnent, de plus en plus, surtout avec la récente acquisition de la BanqueCommerciale du Congo par Equity Group.2019 et 2018, des années de tous les records au regard du résultat net affiché par le secteurGrâce à la reprise à la hausse des cours de matière première, à la progression du PNB et à lastabilisation de la monnaie nationale, les banques opérationnelles en RDC ont enregistré unecroissance de leur résultat net de plus de 300 %, soit une augmentation de CDF 478 milliards ;un résultat qui découle des performance observées en 2018 (une croissance de 4000% entre2018 et 2017) et vient mettre un terme à des résultats en chute libre depuis 2016. Toutefois,un autre élément et non de moindre vient expliquer ces résultats impressionnants, c’est celuide la défiscalisation des provisions constituées par les banques sur les crédits accordés à laclientèle, permettant la réduction de la pression fiscale . 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC4

Aperçu sur les performances observées par les acteurs bancaireset les télécoms ; et apport des FintechsEvolution des taux de pénétration de téléphonique mobile, d’internet mobileet du mobile MoneyEntre 2017 & 2019, le taux de pénétration du téléphone mobile a baissé de 47% à 42%, soitune baisse de près de 5% points. Quant au taux de pénétration de l’internet mobile, Ils’observe une augmentation de 17% à 19% soit de 2 points. Tandis que le service MobileMoney a vu son taux de pénétration passer de 12% à 8%.Apport des Fintechs : Révolution des services financiersSelon le petit Larousse, le mot Fintech désigne une jeune société ou startup qui a pour but defournir des services financiers en utilisant les nouvelles technologies. Le mot fintech est issude la contraction de deux termes : « finance » et « technologie ». Il désigne des entreprisescombinant technologie de la donnée et de la mobilité et modèles innovants afin d’offrir defaçon innovante les services financiers et de servir les nouveaux besoins des utilisateurs.Les principaux apports des Fintechs observés sur le marché Congolais sont les suivants : La simplification des transactions ; La personnalisation des produits selon le profil client; Le recours à la banque à distance réduisant le temps d’attente en agence ; La réappropriation de l’offre par le client. 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC5

Impacts de la crise sanitaire de la COVID-19 (1/2)Comment les banques ont-elles été affectées par la crise sanitaire?Certaines banques ont connu d’une part principalement une baisse de leurs revenusnotamment due au fait de la baisse des commissions découlant d’une baisse des transactionset le ralentissement de l’activité économique. D’autres part, certaines d’entre elles ont vuleur coefficient d’exploitation (ratio des charges d’exploitation surle produit net bancaire) s’améliorer en fonction des différents rééchelonnement des créditsaccordés à la clientèle (moratoire de la Banque Centrale du Congo) et à la baisse des chargesd’exploitation due principalement à la situation du télétravail.La crise a-t-elle été favorable au secteur des télécoms ?En effet la crise a profité au secteur des télécoms. Ce secteur a connu l’effet inverseà celui des banques pendant la crise sanitaire de la COVID 19. En effet, nous avons observéune croissance positive du chiffre d’affaires du secteur qui a été confirmée par l’observatoirede la téléphonie mobile et qui s’élève à 0,51%, soit un passage de 379,75 millions de dollarsaméricains à 381,68 millions de dollars au premier trimestre 2020.Les compagnies de la téléphonie ont vu leurs recettes augmenter et cela est du en grandepartie aux recettes de l’internet mobile et du mobile money.La situation d’Etat d’urgence et de distanciation sociale a favorisé cette croissance dans lesecteur des télécoms.Comment les Fintech (Start up) ont pu s’en sortir durant la crise malgréla baisse généralisée des investissements?Avant la crise, les Fintech au format de Startup accédaient difficilement au financement enraison surtout des business models étant jugés pas très claires par les banques et aussi lesinvestisseurs avaient tendance à se concentrer sur des Fintech bien établies.Pendant la crise, nous avons observé un ralentissement dans les investissements et unebaisse généralisée des activités qui de prime abord aurait eu un impact négatif sur lesFintech. Pourtant, l’Etat d’urgence sanitaire décrété et toutes les mesures de distanciationsociales ont favorisé l’utilisation accrue des services financiers numériques Défis20206 deDeloittela digitalisationen RDC. Unedesentitéservicesdu financiersRéseau Deloittedans le contexte du COVID en RDC

Impacts de la crise sanitaire de la COVID-19 (2/2)Quels sont les nouveaux risques générés par la crise sanitaire ?Selon le Group d’Action Financière (GAFI), les événements suivants ont été observés à traversle monde durant la pandémie :Recours des criminels à des moyens de contourner les mesures de vigilance à l'égard de laclientèle ;Utilisation abusive accrue des services financiers en ligne et des actifs virtuels pour déplaceret dissimuler des fonds illicites;Utilisation accrue du secteur financier non réglementé, créant des opportunitéssupplémentaires pour les criminels de blanchir des fonds illicites.Ceci nous conduit à dire qu’au regard de ces nouveaux risques, il existe de grands défis àrelever dans la fourniture des services financiers en ligne. En effet, la perturbationéconomique de la pandémie met en évidence l'importance de servir les personnes qui sontactuellement en dehors du système financier, tant dans les économies développées que dansles économies en développement et par conséquent en RDC.Par exemple, actuellement le taux de bancarisation en RDC stagne encore autour de 6% . Ledéfi à relever par les acteurs du secteur bancaire dans la digitalisation des services financiersest de taille et contribuera à accroitre la taux d’inclusion financière. 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC7

Défis et opportunités pour la fourniture des services financiers enligne7 défis majeurs sont à relever pour assurer un service financier en ligne de qualité,sécurisé et répondant aux besoins de la clientèle congolaise :Défis 1Défis 2La dotation en infrastructuresL’absence de certaines infrastructures de base freine considérablementle développement des FINTECH qui doivent s’adapter aux réalités locales :faiblesse du réseau internet.Le cadre réglementaireLe cadre réglementaire en place doit soutenir les innovations technologiquesdans le secteur financier et surtout du point de vue fiscal et économique.La concurrenceDéfis 3Défis 4Défis 5Défis 6Défis 6La présence des grands acteurs reconnus pour la qualité des services en lignefournis représente un défis à relever par les acteurs Fintechs. (Les banques quidéploient par elles mêmes des solutions Fintech, les télécoms, les grandesagences de transfert tel que Western Union, Moneygram).La sensibilisation de la clientèle à la culture du digitalL’absence de certaines infrastructures de base freine considérablementle développement des FINTECH qui doivent s’adapter aux réalités locales :faiblesse du réseau internet.La sécurité de l’information et des donnéesLe cadre réglementaire en place doit soutenir les innovations technologiquesdansle secteur financier et surtout du point de vue fiscal et économique.L’organisation interne appropriéeLa présence des grands acteurs reconnus pour la qualité des services en lignefournis représente un défis à relever par les acteurs Fintechs. (Les banques quidéploient par elles mêmes des solutions Fintech, les télécoms, les grandesagences de transfert tel que Western Union, Moneygram).La mobilisation des investissementsLes solutions numériques requièrent des investissements importants pour leurdéploiement. De plus, les investisseurs sont plus prompts à nouer despartenariats avec des entreprises établies et ayant fait leurs preuves sur lemarché. Il est plus difficile pour une nouvelle entreprise d’identifier desinvestisseurs surtout si le business modèle n’est pas forcément cohérent. 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC8

Défis et opportunités pour la fourniture des services financiers enligneA côté de ces défis, quelles sont les opportunités à saisir?Il y a un potentiel encore inexploité lorsque l’on considère les 38 millions d’habitants en RDCqui utilisent un téléphone mobile (Selon le rapport du premier trimestre 2020 de l’Autorité deRégulation de la Poste et des Télécommunications du Congo), la monnaie électronique s’avèreêtre une vraie option ou solution pour arriver à l’inclusion financière en RDC.L’agency Banking, une offre à encourager sur le marchéLes agents bancaires sont plus proches de la clientèle que les agences des banques. En effet,la prolifération de l’agency Banking en RDC favoriserait d’une part la croissance du taux debancarisation, et la dématérialisation des paiements. Les banques, les compagnies detéléphonie mobile et les Fintechs y trouvent tous leur compte.L’Open Banking : Partenariats Fintechs / BankPlusieurs banques développent en elles-mêmes des solutions fintechs pour mieuxaccompagner leur clientèle dans la fourniture d’un service de proximité et de qualité. Parcontre d’autres ont recourt à des entreprises, ou des entrepreneurs qui ont crée des startUp qui offrent des services financiers en ligne. L’opportunité est réelle sur le marchéCongolais, pour accompagner les banques, les sociétés de télécommunication, mais aussil’administration publique dans le déploiement des solutions Fintechs.Dématérialisation des paiements (Cashless Society)Les services financiers en ligne favorisent la dématérialisation des paiements. Plusla population congolaise sera orientée « digital » et paiements en ligne, moins il y aura dea circulation des espèces monétaires. La dématérialisation des paiements contribuera aussi àla lutte contre la criminalité financière. 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC9

Rôle de l’EtatAu regard des défis et opportunitésà saisir par les banques, les télécomset les start up, l’Etat Congolais a unrôle majeur à jouer pour encadrer lesactivités dans ces secteurs d’activités.Nous avons retenu 5 actionsmajeures à entreprendre par l’Etat àsavoir :1Le renforcement de la régulation déjà existante sur les systèmes despaiements en ligne. La réglementation existante doit être encore plusspécifique selon le type d’activité des Fintech.2La mise en place des dispositions réglementaires attractives dansces secteurs.3Le développement des infrastructures de base en zone rurale.En effet, l’absence d’éléctricité dans les zones rurales empêchel’accès à internet. L’Etat doit s’assurer que le budget alloué audéveloppement rural soit important et exécuté.4Le renforcement de la régulation déjà existante sur les systèmes despaiements en ligne. La réglementation existante doit être encore plusspécifique selon le type d’activité des Fintech.5La vulgarisation de la culture du digital à travers notammentla multiplication des services publics en ligne (taxes, transport,électricité). 2020 Deloitte en RDC. Une entité du Réseau DeloitteDéfis de la digitalisation des services financiers dans le contexte du COVID en RDC10

Leçons tirées de l’événement business en ligne du